Ai-je le TDAH ?

Salut à toi,

Si tu lis cet article, alors soit :

-tu penses avoir un TDAH ;
-un proche te l’a partagé, car il pense éventuellement que tu as un TDAH ;
-tu cherchais à la base une vidéo, puis il y en a eu une autre, puis une autre, puis….te voici sur mon blog!

 

1.Qu’est-ce que le TDAH

Pour ceux qui ne le savent pas , TDAH signifie Trouble du Déficit de l’Attention avec ou sans Hyperactivité. Le TDAH est un trouble neuro-développemental d’évolution chronique qui touche plus de 5 % de la population mondiale, enfants et adultes réunis.

La littérature emploi l’anagramme TDAH (ou TDA/H), mais je pense qu’il n’est pas totalement approprié. En effet, je suis intimement convaincu que l’Hyperactivité est belle et bien présente chez chacun d’entre nous, TDAH.

Elle se manifeste sous différentes formes :

– Cérébrale, le cerveau est submergé de pensées et passe d’une idée à l’autre sans cesse…
– Motrice, le corps tout entier est accroc aux mouvements, car ceux-ci font du bien !

Il aurait été plus parlant de parler d’un Déficit Attentionnel Circonstanciel (ou Contextuels) car notre attention peut-être à la fois partout et nul part en fonction des circonstances.

De fait, l’attention peut fréquent évoluer :

– de l’hyper focalisation lorsque le sujet est intéressant, voir passionnant ;

– à une attention de quelques secondes dans le cas contraire.

On peut dénombrer 4 profils de TDAH :

  • l’inattentif
  • l’hyperactif
  • l’impulsif
  • le chanceux qui cumule les 3 précédents avec des proportions réparties telle une bolognaise dont on ne dispose pas de la recette

L’ensemble de ces profils présentent des comportements caractéristiques dans la vie de tous les jours.

2.Manifestation des différents profils de TDAH au quotidien

L’inattentif

D’une manière générale, et sauf si il y trouve un intérêt particulier pour se plonger corps et âme dans le sujet, le profil inattentif :

– N’écoute ni les instructions, ni les gens et fais plusieurs choses à la fois. Avez-vous déjà lu une notice d’utilisation avant d’utiliser un logiciel ou un objet technologique ? Moi jamais…

– Est un voyageur temporel qui présente des difficulté pour en maîtriser pleinement les contours…il fait preuve d’une organisation et d’une gestion du temps compliquée…en effet, l’appréciation du temps est basiquement scindée en deux alternatives : soit maintenant ou soit plus tard…vraiment plus tard, voir jamais !

– Est souvent débordé par les longs projets, la paperasse ou l’administratif. Inutile de vous dire l’angoisse annuelle pour venir à bout de ma déclaration. Même avec les rappels mails couplés aux nombreuses sollicitations de ma femme, mon super pouvoir de procrastination m’empêche littéralement de m’y prendre à l’avance. Quelle angoisse….

– Ne fait pas attention aux détails et oublie ses rendez-vous quelque soient leurs importances. Combien de fois me suis-je présenté à un rendez-vous médical, professionnel trempé de sueur. En effet, grâce, tout de même à l’agenda google que j’ai systématisé, le rappel 15 minutes avant me permet ge limiter la casse, mais pas systématiquement…

L’hyperactif

Bien qu’il soit conscient des manifestations comportementales, le profil hyperactif :

– Est nerveux et a du mal à rester assis. Imaginez la torture liée à la scolarité lorsque l’on nous impose un enchaînement d’examens de 5heures ou plus… Que dire de la tendance générale à la réunionite qui sont un véritable supplice au sein des entreprises !
– A la bougeotte ou les membres qui s’agitent. Il passe le temps en mordillant ce qui se trouve dans ses mains quand il ne joue pas avec, ou encore se dévore les ongles ou les peaux des doigts.
– A besoin que cela bouge, avec des activités professionnelles ou personnelles dynamiques ! Il a tendance a énormément parler lorsqu’il est lancé.

L’impulsif

Ce profil est celui dont les émotions présentent le plus d’interactions avec ses comportements :

– D’un tempérament souvent explosif, il est toujours sur la brèche, sur le fil. L’interruption des autres lors d’une conversation ou l’impatience face à une file d’attente est difficilement perçu par le gens qui les entourent. Combien de fois me suis-je fait rappeler à l’ordre en station de ski lorsque, « sans le vouloir », je doublais toute la queue avec mon snowboard 🙂

– Le goût du risque est présent au quotidien. Rien de telle que de bonnes sensations pour égailler la journée. Que ce soit en voiture, en moto, en vélo ou encore lors des pratiques sportives, ce besoin de sensation forte peut souvent conduire à l’accident. Je pourrais à ce titre écrire un livre entier d’anecdotes à ce sujet…

– Cette soif de sensation peut amener le profil impulsif à en découvrir d’autres et conduire à des problèmes d’addictions multiples (alcool, sexe, drogues and Rock’n roll).

– L’impulsivité se retrouve également dans tous les aspects de la vie :

. dépenses compulsives. Pour ma part je ne suis pas d’un naturel dépensier mais lorsque quelque chose me plaît, pour mes proches ou moi, je ne me pose pas une seconde la question. Je n’ai d’ailleurs plus le droit d’aller faire les courses pour notre foyer car j’explose les dépenses. En effet, il y a toujours quelque chose qui me fait envie ou dont l’utilité ultérieure n’est pas à contester.

. changement de travail fréquents et soudains. Je suis rentré dans la fonction publique il y a 16 ans et ai déjà occupé 7 postes différents.

Si tu te sens concerné par un ou plus de ces profils, alors peu-être as-tu un TDAH ?

J’aurais l’occasion de revenir longuement sur le sujet, mais dans ce cas seul un diagnostique réalisé par un professionnel peut confirmer ce pressentiment, certainement justifié !

Afin de recevoir le diagnostique, la présence de 5 symptômes doivent interférent avec les différents aspects de la vie. De plus, ces symptômes doivent être présents avant l’age de 12 ans. Facile me direz-vous lorsque vous tentez de vous prendre en charge à l’age adulte.

Ne vous inquiétez pas j’aurais longuement l’occasion de revenir sur les aspects et modalités du diagnostique ultérieurement (et dans une prochaine vidéo).

Toutefois, pour aller de l’avant, il est important d’être conscient de qui vous êtes et comment vous sentir mieux.

3.Quelques astuces pour vous faciliter la vie de TDAH

Quelque soit le degré de maturation de l’idée d’avoir un TDAH ou non il est primordial d’avoir les éléments suivants à l’esprit.

Tu n’y est pour rien !

Le TDAH est héréditaire pour 75 % des cas. Les autres 25 % sont intimement liés à environnement. Je ne vous dit pas d’aller mettre une tête à vos parents qui eux-même n’y étaient pour rien mais interrogez-vous sur leurs comportements ! Ainsi, vous aurez sûrement quelques pistes.

Cliniquement, le TDAH est un trouble neurobiologique du à un retard de développement dans deux dimensions du développement du fonctionnement neuropsychologique du cerveau. Autant vous dire que c’est assez complexe mais intelligible.

Le TDAH est un super-pouvoir inestimable !

En effet, lorsque l’on en prend conscience, la culpabilité s’estompe progressivement au profit du champ des possibles. Même si ma vie a été l’opposé d’un long fleuve je n’échangerai mon cerveau atypique pour rien au monde.

Je n’ai évidement rien contre les gens dits « normaux ». Toutefois, le TDAH fait de toi, de nous, des êtres exceptionnels – surtout lorsque cela nous intéresse :

  • créatifs car toujours emprunts d’une ou plusieurs idées géniales !
  • drôles ou encore cocasses
  • intelligents et aussi totalement à coté de la plaque parfois (ce qui nous rend drôle!)
  • sensibles ou empathiques aux ressentis / émotions des autres

Le diagnostique est capital !

En effet, même si vous avez des suspicions très prononcée, le savoir est essentiel. En effet, bien que cela signifie également le début d’un combat, vous pourrez organiser votre « défense » et tirer profits de vos qualités intrinsèques.

De plus, même si le TDAH ne s’empire pas au fil des années, son impact potentiel dans votre vie est quant à lui bel et bien présent. Comme une vielle blessure dont on a pas pris soin, le TDAH reste présent et peut prendre de plus en plus de place dans votre vie, jusqu’à rendre votre vie ultra-complexe.

Des traitements existent !

De nombreuses alternatives existent pour améliorer votre quotidien :

Ces alternatives à la médication sont certes très efficaces. Cependant, ces pratiques nécessitent de la force, de l’envie ou encore de la patience et de la régularité dans la pratique. Aussi, dans certains cas, la médication adéquate peut être vue comme des béquilles nécessaires à votre rééducation. Parfois on retire prématurément les béquilles et on est amené à les réutiliser. Je conçois que l’idée d’être sous médocs au quotidien n’est pas chose aisée. Néanmoins le rapport bénéfice/risque des neurostimulants est considérable et reconnus comme tel (principalement le méthylphénidate sous toutes ces formes).

Ni toi, ni moi ne sommes docteur !

Seul un médecin peut « poser » le diagnostique de TDAH car celui-ci ne peut être que clinique.

Si à travers cet article, ta curiosité a été titillée, je t’invite à explorer l’univers littéraire du TDAH qui t’ouvrira des perspectives inédites. A ce titre, tu trouveras ci-dessous des liens pour réaliser des tests simples ou plus complexes comme :

* le test ASRS v1.1 est un test rapide, concis, qui a pour vocation d’éveiller votre attention sur le sujet

* les test DIVA 2.0 est très complet et vous en dira bien plus sur votre situation

* l’excellent site tdah-adulte.org qui fut ma bible lorsque j’ai appris que j’étais potentiellement TDAH

J’espère sincèrement que cet article, écrit très rapidement suite à la réalisation de ma première vidéo, t’aura apporté quelques pistes d’exploration.

Ensuite, si tu te sens réellement concerné et que tu estimes avoir un TDAH, c’est une très bonne nouvelle car je te l’assure, TU VAS BIEN !

Et je suis ravi de t’accueillir au sein de cette communauté, cette tribu de cerveau atypiques aux capacités exceptionnelles !

Si tu as des questions, n’hésite pas à laisser un commentaire ci dessous, ou sur Facebook, Twitter ou encore sur ma chaîne YouTube qui démarre aujourd’hui même.

N’oublie pas de t’abonner si le sujet t’intéresse !

A bientôt et comme on dit chez moi dans la Yaute, « Arvi Pâ ! »

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
    77
    Partages
  • 77
  •  
  •  

2 commentaires sur “Ai-je le TDAH ?”

  1. Merci Jon ! Enfin quelqu’un qui parle de manière claire et efficace ! Je m’abonne tout de suite pour connaître la suite de tes aventures… qui m’aideront 🙏🏻💫😜

    1. 😊Merci clochette pour ton retour!!! Avec grand plaisir pour la suite mais cela risque d’être plus compliqué sur les prochaines sans notre manu chéwi!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *